DominiqueLe Page

En 2005, parallèlement à son métier d’architecte d’intérieur, Dominique Le Page s’initie à la gravure sur zinc à l’école des Beaux-Arts de Quimper avec Yanick Pen’du. A partir de 2009, il approfondit cette formation à l’atelier d’Yves Doaré pour les techniques sur cuivre, bois et linoléum.

Plutôt taiseux et contemplatif, il s’est emparé de la thématique de l’arbre et l’eau, sources de vie, qu’il décline à travers les diverses techniques de la gravure. Sous des formes différentes, il compose des paysages réalistes, ou tout simplement  imaginaires, invitant le spectateur au voyage ou à la rêverie. Ses paysages sont issus de la pure invention ou de la transposition à partir de documentation photographique personnelle ou trouvée ça et là.

« Fortement imprégné de l’estampe japonaise, la linogravure ou la gravure sur bois m’apportent une simplification de l’écriture graphique de ces paysages imaginaires par l’utilisation de grands aplats confrontés au trait et au point. »

A contrario, la gravure sur cuivre à travers ses différentes techniques lui permettent de trouver une plus grande sensibilité dans l’expression du dessin, et de la représentativité du sujet abordé. Tout récemment il s’engage dans "manière noire", exercice de patience, qui offre une très grande possibilité de sensibilités dans le travail de l’ombre et de la lumière.

 

Formats et prix hors encadrement



Les oeuvres de Dominique Le Page